Hürriyet Mahallesi, Kız Kalesi Sokak No: 3 İç Kapı: 2 Çağlayan/İstanbul PK 34403
trenfrdearru

CONDITIONS POUR LES ÉTRANGERS D’ACHETER DES BIENS IMMOBILIERS EN TURQUIE

10.09.2019
57
CONDITIONS POUR LES ÉTRANGERS D’ACHETER DES BIENS IMMOBILIERS EN TURQUIE

Cet article est destiné à aider les ressortissants étrangers qui souhaitent acquérir des biens immobiliers en Turquie.

1.Base juridique:

La Loi n ° 2644 sur les titres de propriété a été modifiée par la Loi n ° 6302, qui est entrée en vigueur le 18 mai 2012, 35. Conformément à cet article, l’obligation de réciprocité pour les personnes physiques de nationalité étrangère d’acquérir des biens immobiliers dans notre pays a été supprimée.

Des informations peuvent être obtenues auprès des Ambassades/consulats de la République de Turquie et de la Direction Générale du cadastre et du cadastre (Département des Affaires étrangères) et des bureaux D’enregistrement des biens fonciers concernant les citoyens du pays qui sont en mesure d’acquérir des biens immobiliers et des droits immobiliers limités dans notre pays.

Les personnes de nationalité étrangère peuvent acquérir toutes sortes de biens immobiliers (logement, lieu de travail, Terrain, Terrain) en termes de qualité dans notre pays, à condition que les limites légales soient respectées.

Les personnes physiques de nationalité étrangère doivent soumettre le projet à l’approbation du ministère compétent (municipalité, Direction provinciale de l’Agriculture) dans un délai de deux ans.

2.Formulaire de contrat:

Conformément à la législation en vigueur en Turquie, le transfert de biens immobiliers est possible avec l’acte officiel et inscription sera signé dans les bureaux d’enregistrement immobilier.

It is possible to sign a “sales PROMISE agreement” in the presence of a notary public. However, it is not possible to acquire real estate by means of “sales PROMISE agreement” or external sales agreement signed in the presence of notary public.Legal restrictions on real estate acquisition of foreigners:

3. Restrictions légales à l’acquisition immobilière des étrangers:

a) dans tout le pays, une personne de nationalité étrangère peut acheter jusqu’à 30 hectares de biens immobiliers et obtenir des droits immobiliers limités.
B) les études de mesure des zones militaires d’interdiction et de sécurité terminées dans 81 provinces par le bureau D’enregistrement des biens fonciers des zones militaires d’interdiction et de sécurité à l’extérieur, que les biens immobiliers autorisés à demander le commandement et l’acquisition d’une réponse positive à la nécessité (à l’exclusion de certains districts) aient été enlevés ou non.
c) les personnes physiques de nationalité étrangère peuvent acquérir des biens immobiliers et des droits immobiliers limités jusqu’à 10% de la superficie du comté soumis à la propriété privée.
d) en faveur des personnes physiques et des sociétés commerciales dotées de la personnalité juridique établies dans des pays étrangers conformément à leur propre législation, les restrictions légales ne sont pas appliquées dans la facilité de nantissement de biens.
e) les biens immobiliers acquis en violation des dispositions de la loi; déterminés par les ministères et administrations compétents lorsqu’ils sont utilisés à des fins contraires au but de l’acquisition; non appliqués au ministère compétent pendant la période des achats prévus pour le projet ou des projets non exécutés pendant cette période; soumis à des dispositions de liquidation.

4.Référence et méthode suivie:

L’acheteur doit être”contre les citoyens du pays qui peuvent acquérir des biens immobiliers et droits réels limités dans notre pays et doit supporter les conditions d’acquisition”.

Référence:
Le propriétaire de l’immeuble ou son représentant autorisé doit présenter une demande préliminaire au bureau D’enregistrement foncier.
(Les demandes préliminaires sont généralement faites avant la pause du déjeuner, en prenant le numéro d’ordre dans le bureau D’enregistrement des biens-fonds.)

S’il y a une lacune dans les conditions préalables à la demande et que celle-ci peut être remplie, le dossier préalable à la demande est mis en attente.

Documents requis:

A) Certificat D’enregistrement foncier ou Village / quartier, Île, parcelle, bâtiment, informations de section indépendante,
B) carte d’identité ou passeport (avec traduction si nécessaire)),
C) réception d’un “certificat de juste valeur immobilière”de la part de la municipalité concernée,
D) Rapport D’Évaluation Immobilière,
e) pour les bâtiments (logement, lieu de travail… etc.) assurance obligatoire contre les tremblements de terre,
f) 1 Copie du vendeur, 2 exemplaires de l’acheteur (dans les 6 derniers mois, 6×4 taille).
G) traducteur assermenté s’il y a une partie qui ne parle pas le turc,
h) dans le cas d’une procuration détenue à l’étranger, original ou exemplaire approuvé de la procuration avec traduction.

Propriété d’une procuration détenue à l’étranger:

Procuration délivrée par l’ambassade ou le Consulat de la République de Turquie. Français turc 5 octobre 1961 en plus de la langue du pays “Apostille (Convention de la Haye du Octobre 1961)” dans le cas de tels documents et les traductions turques de procuration, également l’approbation du consulat turc dans ce lieu n’est pas demandée.

En outre, la signature et le sceau du notaire public dans la procuration délivrée par le notaire public dans la langue du pays, qui comprend la photographie approuvée du notaire public dans les pays étrangers qui ne sont pas parties à la Convention de La Haye du 5 octobre 1961, est approuvé par le consulat turc dans ce lieu.

Aspect financier de la transaction:

a) le droit de titre de propriété est payé par l’acheteur et le vendeur au prix de Vente, Pas Moins que la “juste valeur immobilière”prise de la municipalité concernée. (Conformément à la Loi n ° 492 des droits déterminés par le taux de la taxe de titre est de 2%.)

B) les frais du fonds renouvelable déterminés localement sont payés. (Maximum 128 x 2,5 TL pour 2019 )

c) la Commission de service dans les transactions qui donnent lieu à la dette de transfert de propriété faite conformément à l’Article 35 de la loi no 2644 sur l’enregistrement foncier, est perçue par le bureau de l’enregistrement foncier pendant la transaction et en tant que coût supplémentaire du capital renouvelable déterminé pour la transaction.(Pour 2019: 598.25 TL )

5-autres questions que les étrangers qui veulent acquérir des biens immobiliers dans notre pays seront attentifs à:

Sur les biens immobiliers, hypothèque, privilège etc. les questions telles que l’existence d’une restriction ou d’un obstacle à la vente de la propriété doivent être vérifiées par le bureau d’enregistrement foncier compétent.
En cas de rejet de la demande d’acquisition immobilière, une demande d’appel peut être adressée à la Direction Régionale à laquelle la direction du cadastre est affiliée.
Il est recommandé de ne pas travailler avec des personnes ou des entreprises qui ne sont pas connus pour être des experts et fiables.
Les étrangers ne sont pas tenus d’avoir un permis de séjour pour acquérir des biens immobiliers en Turquie.
En cas de litige entre les parties concernant l’acquisition de biens immobiliers, l’affaire doit être transférée aux autorités judiciaires et l’affaire doit être déposée devant les tribunaux de la République de Turquie.

6-acquisition immobilière de personnes morales étrangères en Turquie:

35 de la loi no 2644 sur le cadastre. Selon l’article, l’acquisition immobilière de personnes morales étrangères en Turquie (autre que la servitude ou le droit d’usage) n’est pas réellement possible.

Les sociétés commerciales établies dans des pays étrangers, dans la pratique, mais avec des dispositions législatives spéciales (loi no 2634 sur l’incitation au tourisme, loi no 4737 sur les zones industrielles, etc.).) dans le cadre de la servitude ou du droit d’usage.

En faveur de ces sociétés de négoce, la limitation ne s’applique pas dans la facilité de forclusion immobilière.

Les personnes morales autres que les sociétés commerciales étrangères (Fondation, Association…) ne peuvent pas acquérir de biens immobiliers et des droits immobiliers limités ne peuvent pas être établis en leur faveur.

7-acquisition immobilière de sociétés de capitaux étrangères en Turquie:

Immobilier acquisition de capitaux étrangers entreprises en Turquie, 2644 titre de la Loi n ° 36. Article, 16/08/2012 en date de” 2644 Land Registry Law No.36 of Article of the law on real estate ownership of companies and subsidiaries and limited real Rights Acquisition Regulation ” et 2012/13(1735) circulaire numérotée a été publié.

Étant donné que ces sociétés sont établies en Turquie et sont négociées au nom de leur entité juridique, elles ne sont pas considérées comme étant la nationalité de leur partenaire ou fondateur ou de la personne qui peut personnellement acquérir des biens immobiliers dans notre pays. L’acquisition de ces sociétés n’est soumise à aucune restriction.

Dans ce contexte, selon le ratio de capitaux étrangers et la structure de partenariat de la société déterminée par les documents d’autorisation à obtenir auprès des bureaux d’enregistrement commercial, les transactions sont dirigées en examinant s’il faut suivre la procédure de demande à la Direction provinciale de planification et de coordination du gouvernorat dans le cadre du règlement pertinent.

En Turquie, il est utile d’obtenir de l’aide avec un avocat qui travaille dans le domaine du droit de l’immobilier avant d’acheter un bien immobilier. Il est important d’examiner la déclaration et les autres informations contenues dans l’immeuble.

Ziyaretçi Yorumları

Henüz yorum yapılmamış. İlk yorumu aşağıdaki form aracılığıyla siz yapabilirsiniz.

Bir Yorum Yazın

Le numéro de Contact de notre cabinet